HILDEGARDE DE BINGEN ET LA MÉDECINE DU XIIe SIÈCLE

Catégorie
Rencontres de la Décapole
Date
mercredi 7 février 2018 19:30
Lieu
Mulhouse

MERCREDI 7 FÉVRIER 2018, 19H30

Salle de la Décapole - Musée Historique de Mulhouse

 

HILDEGARDE DE BINGEN ET LA MÉDECINE DU XIIe SIÈCLE

par Laurence MOULINIER-BROGI

Agrégée de Lettres Modernes et docteur en Histoire, professeur d’Histoire médiévale à l’université Lumière Lyon2, membre de l’UMR 5648 (CIHAM)

 

Si la médecine du haut Moyen Age en Occident est souvent qualifiée  de monastique,  c’est  que c’est  exclusivement dans les cloîtres qu’une médecine savante fut conservée, cultivée et perpétuée jusqu’au XIe siècle.

Au XIIe  siècle, sous l’effet de différents facteurs, la donne changea :  des traductions de textes médicaux perdus pour l’Occident mais conservés  ailleurs en grec ou en latin permirent l’introduction de nouveaux textes,  de nouveaux auteurs, de nouvelles idées. L’horizon théorique de l’Occident latin s’enrichit et s’élargit considérablement dans le domaine de différentes sciences, en particulier la médecine, et des signes précoces de ce renouveau sont manifestes à Salerne, ville du sud de l’Italie célèbre pour son « école » de médecine depuis le Xe siècle. En même temps que de nouveaux textes viennent enrichir les connaissances, l’enseignement se transforme et de nouvelles institutions voient le jour, notamment les premières facultés de médecine à la fin du XIIe siècle.

L’œuvre médicale d’Hildegarde de Bingen, composée dans la décennie 1150-1160, se situe donc au croisement de différents phénomènes dont on tentera ici de faire la part : survie de la tradition médicale des cloîtres, apport des traductions récemment réalisées depuis l’arabe, évolution des modalités de transmission du savoir, notamment médical.

 

 
 

Toutes les Dates

  • mercredi 7 février 2018 19:30
 

Propulsé par iCagenda

Joomla templates by a4joomla