CE QUE L’OCCIDENT MÉDIÉVAL A CONNU DE LA SCIENCE ARABE

Catégorie
Rencontres de la Décapole
Date
mercredi 20 septembre 2017 19:30
Lieu
Mulhouse

MERCREDI 20 SEPTEMBRE 2017, 19H30

Salle de la Décapole - Musée Historique de Mulhouse

CE QUE  L’OCCIDENT MÉDIÉVAL A CONNU DE LA SCIENCE ARABE

par Danielle JACQUART

Professeur émérite à l’Ecole pratique des Hautes Etudes, titulaire de la direction d’études « Histoire des sciences au Moyen Âge » de 1990 à 2016, doyenne de la Section des Sciences historiques et philologiques de 2009 à 2016

Se revendiquant eux-mêmes comme les continuateurs des Grecs, mais ouverts à d’autres enrichissements, des savants ont développé à travers le vaste monde musulman, entre le IXe  et le XVe siècle, des sciences et des techniques de haut niveau. Malgré la diversité de leurs origines, ils ont choisi d’écrire en une langue commune, l’arabe, ce qui a permis une transmission assortie de nouvelles avancées de générations en générations, ainsi que d’un pays à l’autre.

Lorsqu’à partir de la fin du XIe siècle, en Europe chrétienne, des lettrés entreprirent de refonder les savoirs scientifiques sur des bases solides, l’ouverture aux acquis arabes s’avéra indispensable. Des traductions en latin furent ainsi réalisées, principalement au XIIe siècle, mais dès la seconde moitié du XIIIe  elles se firent plus rares. Bien que l’Occident médiéval n’ait somme toute connu qu’une faible partie des avancées arabes, ce peu fut décisif dans tous les domaines  : mathématiques, astronomie, médecine, optique etc..

 
 

Toutes les Dates

  • mercredi 20 septembre 2017 19:30
 

Propulsé par iCagenda

Joomla templates by a4joomla