« Le football, laboratoire ou reflet de l'ethnicisation de la société ? »

Catégorie
Société d'Histoire et de Géographie de Mulhouse - Café Histoire
Date
mardi 4 avril 2017 18:30
Lieu
Gare Centrale
68100 Mulhouse, France

Café Histoire du 4 avril 2017 à 18h30, Grand Comptoir, gare de MULHOUSE :

« Le football, laboratoire ou reflet de l'ethnicisation de la société ? »

par M. William GASPARINI, Sociologue, Professeur à la Faculté des sciences du sport de l'Université de Strasbourg, directeur de l'Ecole doctorale "Sciences Humaines et Sociales. Perspectives européennes", lauréat d'une chaire européenne Jean Monnet en sociologie du sport

Le football (notamment de haut niveau), parmi d’autres sports populaires, constitue l’un des lieux de visibilité d’individus dont les histoires familiales renvoient, d’une part, aux liens historiques entre une nation et ses anciennes colonies et, d’autre part, à la diversité du « creuset » national. Dès lors, le football français présente deux faces : son endroit – l’apport positif du métissage dans les équipes nationales et les clubs professionnels- et son envers – la célébration des origines et leur usage idéologique-. Le débat public qui a eu lieu fin Mai 2016 autour la non sélection de Karim Benzema et Hatem Ben Arfa en équipe de France a révélé le processus d’ethnicisation des rapports sociaux en cours dans la société françaises. Par la mise en exergue des origines  des footballeurs en vue, les leaders d’opinion et entrepreneurs d’ethnicité entérinent l’idée que les inégalités sociales ont davantage à voir avec la discrimination ethnique qu’avec la domination économique. En cela, ils ont réussi à imposer leur vision idéologique de la société en opérant un transfert des catégories ethniques vers les champs scientifique, politique et sportif.

 
 

Toutes les Dates

  • mardi 4 avril 2017 18:30
 

Propulsé par iCagenda

Joomla templates by a4joomla