Localisation : Canal du Rhône-au-Rhin - Rue du Stade - Rue de la Wanne - Allée Gabrielle Koechlin - Rue Mathias Graf - Chemin des Ardennes à prolonger jusqu’au Canal.

  

 

En allemand le nom Wanne désigne un baquet ou une baignoire. Employé pour dénommer un lieu-dit, ce nom a le sens contraire, c’est-à-dire le récipient renversé. On emploie donc le terme Wanne pour dénommer un terrain en pente et de plus situé à la limite du ban communal, ici celui de Riedisheim(1). Ce nom de lieu-dit est présent dans beaucoup de communes.

Usage ancien : Inn der Wannen 1561 (reg. préb. M.)(2)

 

(1) Dr. BUCK, Oberdeutsches...,1932, op. cit., p. 293

(2) STOFFEL, Dictionnaire topographique… , 1876, op. cit., p. 580.

 

  1. Im Schwartz Acker und am Canal ou Dans le Champ Noir et au Canal

Section D 1e feuille 1828

 

Localisation : Quai de l’Alma - Rue du Maréchal Joffre à Riedisheim - Rue François-Donat Blumenstein qui suit la limite avec Riedisheim - prolongement de la rue du Stade vers la rue des Patineurs.

 

Cette dénomination peut désigner une tourbière. Georges Stoffel la mentionne comme figurant dans un registre de prébende de Mulhouse en 1554 : bey dem Bannstein im schwartzenn Acker ou « près de la borne intercommunale dans le champ noir »(1).

 

(1) STOFFEL, Dictionnaire topographique…, 1876, op. cit., p. 505.

 

 

  1. Am Riedeserweg ou Au chemin de Riedisheim

Section D 1e feuille 1828

 

Localisation : petit lieu-dit situé à cheval sur la pointe formée par l’Avenue de Riedisheim et la Rue de la Wanne

 

Riedeser est le nom donné à un Riedisheimois en parler mulhousien.

 

 

61. Im Wolff an der Brubachergasse

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : Boulevard Alfred Wallach - Boulevard Léon Gambetta - Rue de l’Horticulture - Passage du Triangle - Rue de Bruebach.

 

Ernest Meininger écrit qu’il faut mettre le nom Wolff en relation avec le loup qui abondait autrefois dans la région(1). Cependant, on peut remarquer que, dans le cas présent, le sens est peut-être différent du fait que le nom Wolff est écrit avec deux F.

 

(1) MEININGER : Manuel pour l’interprétation…, 1921, op. cit., p. 90.

 

 

  1. Im Wolff

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : Rue de l’Horticulture - Boulevard Léon Gambetta - Rue de Reims - Rue de Bruebach - Passage du Triangle.

 

Lieu-dit faisant suite à celui ci-dessus.

 

 

  1. Katzensteg, Hexensteg ou Ponceau Aux Chats, Ponceau des Sorcières

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : ce lieu dit se trouve entièrement pris dans l’emprise du chemin de fer sur une centaine de mètres à partir du pont de Riedisheim en direction de Bâle.

 

Au plan cadastral figure Katzensteg, mais à l’état de section on écrit Hexensteg. E. Meininger situe le Hexensteg sur l’Ill Inférieure près de la route de Bâle(1) et G. Stoffel le mentionne comme ayant figuré dans le registre des prébendes de Mulhouse en 1527 bey dem Hexensteg(2). Ces noms de lieux-dits en relation avec les sorcières indiqueraient les lieux où elles ont fait leur sabbat. A noter que Stoffel ne mentionne pas le nom Katzensteg pour Mulhouse.

 

(1) MEININGER, Manuel pour l’interprétation… , 1921, op. cit., p. 38.

(2) STOFFEL, Dictionnaire topographique…, 1876, op. cit., p. 244.

 

 

64. Bonäckerle et Bonacker Terme intraduisible

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : Rue Mathias Graf - Allée Gabrielle Koechlin - Rue de la Wanne - Chemin des Ardennes.

 

Ces dénominations sont composées d’un préfixe : Bon et du nom Acker = champ ou Äckerle = petit champ. Le préfixe Bon signifie en latin médiéval : la limite(1). En effet, ce lieu-dit est situé non loin de la limite intercommunale avec Riedisheim.

 

(1) Dr. BUCK, Oberdeutsches...,1932, op. cit., p. 33.

 

 

 

  1. Im Hirtzenloch ou Dans le Trou des Cerfs

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : le parc du Tivoli où se trouve le Schweissdissi.

 

Dans le moyen haut allemand, Hirz est le nom donné au cerf et le suffixe « loch » peut ici désigner un affaissement du relief.

 

 

  1. Bonäckerle und Hirtzenloch

Section D 2ème feuille 1828

 

Localisation : Avenue de Riedisheim - Chemin des Ardennes - Rue du Tivoli.

 

Ce lieu-dit se situe entre les deux précédents.

 

 

  1. Zwischen Kamispfad und Baselgasse ou Entre le sentier Kamis et la ruelle de Bâle

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : Rue de l’Horticulture - Rue Emilio Noelting - Rue Stoeber - Boulevard Léon Gambetta.

 

 

  1. In der Hintere Wanne ou A l’arrière de la Wanne

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : Rue de la Wanne - Rue de la Lisière - Rue de Rixheim.

 

Le terme Hintere ou à l’arrière signifie que cette partie du lieu-dit Wanne est la plus éloignée.

 

 

  1. Krone ou la Couronne

Section D 2e feuille 1828

 

Ce lieu-dit est divisé en deux parties, la Vordere Krone et la Hintere Krone ou la Couronne de Devant et la Couronne de Derrière.

Le terme Krone a peut-être été choisi pour indiquer que ce lieu-dit est situé au sommet de la colline devenue le vignoble de Mulhouse. En effet la Couronne de Devant englobe l’Ermitage, alors que la Couronne de Derrière est entourée des rues suivantes : Rue de la Couronne - Rue de la Fauvette - Rue Emilio Noelting, rues voisines de la commune de Riedisheim. D’après G. Stoffel, le terme Krone désigne une colline écartée, située loin des habitations(1).

Usage ancien : uff dem Kronberg 1554 (reg. Préb. Mulh.) ; auff der Cron 1623 (Corpus urb. Mulh.)(1)

 

(1) STOFFEL, Dictionnaire topographique…, 1876, op. cit., p. 307.

 

 

 

  1. Im Strang ou l’arpent étroit

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : Rue de Reims - Boulevard Léon Gambetta - Rue du Sorbier - Rue de Bruebach.

 

Le nom allemand Strang désigne une corde, objet qui n’a pas beaucoup d’ampleur, comme les parcelles longues et étroites de ce lieu-dit(2).

Usage ancien : an den strengen, 1367 (Urb. Clar. M.)(3)

 

(1) MEININGER, Manuel pour l’interprétation…, 1921, op. cit., p. 78.

(2) Dr. BUCK, Oberdeutsches...,1932, op. cit., p. 33, p. 271.

(3) STOFFEL, Dictionnaire topographique…, 1876, op. cit., p 537.

 

 

  1. Im Esch et Im Eschpfad a été traduit par : rue du Frêne

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : Rue du Sorbier - Boulevard Léon Gambetta - limite arrière des propriétés sises le long de la rue du Frêne numéros impairs - Rue de Bruebach.

 

En ancien haut allemand, le terme Esch ou Oesch signifie un champ ou une prairie sur laquelle on fait paître occasionnellement du bétail(1). Le nom Esch n’a donc rien à voir avec le frêne qui se traduit en allemand par Esche.

 

(1) SCHERTZ : Glossarium Germanicum…, 1784, op. cit., Tome ll, p. 1153.

 

 

  1. Im Karfreitaggässle ou dans la ruelle du Vendredi-Saint

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : l’Impasse du Vendredi-Saint débouche sur le Boulevard Léon Gambetta au nord de l’immeuble portant le n° 68 dudit Boulevard.

 

Le préfixe Kar de ce nom est un mot celte qui veut dire : rocher, ce qui correspond au caractère géologique du site où se trouve ce lieu-dit. C’est sans doute la vox populi qui a rajouté le suffixe Freitag = vendredi. Ce lieu-dit est de peu d’importance, car il ne concerne que les parcelles sises du côté droit de l’impasse.

 

 

  1. Im Hinterab ou la pente arrière

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : Les propriétés sises le long de la Rue du Jardin Zoologique côté impair entre la rue Emilio Noelting et la Rue de la 9e Division d’Infanterie Coloniale.

 

Nom composé d’un préfixe Hinter qui signifie à l’arrière et un suffixe ab pour indiquer une pente, donc un lieu en pente qui se trouve sur l’autre versant de la colline du Vignoble.

 

Autres sources : im hinterab 1548 (Urb. Hôp. Mulh.) ; im Hinderrab 1572 (reg. terr. Etc M. ) ; im hinderab1574 (Corpus Urb. etc . M.)(1)

 

(1) STOFFEL, Dictionnaire topographique…, 1876, op. cit., p. 246.

 

 

  1. An der Brubachgasse ou En bordure de la rue de Bruebach

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : A l’intérieur du Jardin Zoologique, le long de l’Avenue de la 9e Division d’Infanterie Coloniale, entre l’ancienne entrée inférieure du Jardin Zoologique et l’Avenue de la 1e D.B..

 

Usages anciens : uff brutbachgassen 1441 (col. gr. Chap. Bâle ; an der brutbacher gassen 1534 (reg. terr. etc. Mulh.) ; inn der Brupachgassen 1548 (Urb. hôp. Mulh.) jn der Pruobachergassen 1574 (Corpus, urb. etc . Mulh.)

 

 

  1. Im Truttwi Terme intraduisible

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : Lieu-dit enclavé dans celui cité ci-dessus à environ 120 m en amont de l’ancienne entrée inférieure du Jardin Zoologique.

 

Le sens de ce nom varie selon les auteurs. Pour E. Meininger, c’est un nom d’une famille mulhousienne depuis longtemps éteinte(1), alors que pour G. Schertz, il s’agirait d’un vignoble clôturé(2). Cette dernière explication est certainement la plus plausible.

 

(1) MEININGER, Manuel pour l’interprétation…, 1921, op. cit., p. 82.

(2) SCHERTZ, Glossarium Germanicum, 1784, op. cit. ,Tome ll, p. 1672.

 

 

  1. Auf der Hohen Bürge au plan, Lachenbürge à l’état de section

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : Ilot délimité par l’Avenue de la 1e D.B. et la Rue de la Pépinière.

 

E. Meininger(1) traduit cette dénomination par « les Hauts Bouleaux » . Le terme Bürge serait une altération du nom allemand Birke = bouleau. En effet, Stoffel écrit die hohe Birke et By der hohen Bürgen, expression mentionnée en 1682 dans un acte concernant les Bonnes Gens(2).

Pour Buck le terme Lachen place le lieu-dit près d’une limite, ce qui convient dans ce cas, car la limite avec Riedisheim est proche(3). On peut aussi se demander si le terme Bürge n’est pas une altération du nom allemand Berg = montagne, expression qui se justifie, vu que ce lieu-dit désigne la colline sur laquelle se trouve le réservoir supérieur du Moenchsberg.

Remarque : à Dornach, il y a un lieu-dit Auf dem Bürgele qui se trouve sur la colline de l’Illberg.

 

(1) MEININGER, Manuel pour l’interprétation…, 1921, op. cit., p.39.

(2) STOFFEL, Dictionnaire topographique…, 1876, op. cit., p. 252.

(3) Dr. BUCK, Oberdeutsches...,1932, op. cit., p. 150.

 

 

  1. Im Zugerberg au plan, Zuckerberg à l’état de section

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : le long de l’Avenue du Dr. Laennec à partir du Chemin des Bûcherons jusqu’à la limite avec Riedisheim.

On serait tenté de traduire cette dénomination par : Montagne de sucre. D’après Buck(1), Zucker veut dire Räuber = voleur, bandit. Cet auteur ne cite pas la dénomination Zugerberg.

 

(1) Dr. BUCK, Oberdeutsches...,1932, op. cit., p. 313.

 

 

  1. Dannenwald

Section D 2e feuille 1828

 

Localisation : Massif forestier situé au sud-est de la Rue Léon Ehrhart et de l’Avenue de la 1e Division Blindée.

 

C’est avec cette orthographe que le nom de ce lieu-dit figure dans les documents du Cadastre, alors que tous les auteurs que nous avons consultés écrivent : Tannenwald, ce qui veut dire forêt de sapins. Stoffel mentionne Thannenwaldt, dénomination ayant figuré en 1558 au registre des prébendes de Mulhouse(1). En ancien haut allemand Tan = forêt(2) .

 

Joomla templates by a4joomla