La Société d’Histoire et de Géographie de Mulhouse est heureuse de vous inviter
à l'Hôtel de ville de Mulhouse, salle de la Décapole à 18h30.

 

 Jeudi 27 septembre 2018 à 18h30, salle de la Décapole, Hôtel de ville - Mulhouse

De la fête tricolore au malaise : le retour de l’Alsace-Lorraine à la France (1918-1919)

par Joseph Schmauch, conservateur en chef du patrimoine, directeur des archives départementales du Territoire de Belfort

Au lendemain de la signature de l’Armistice qui prévoit l’occupation militaire de l’Alsace et de la Lorraine mosellane par les troupes bleu-horizon, commence une période marquée par une vague inédite de festivités. Mulhouse est la première ville alsacienne à accueillir des troupes françaises le 17 novembre 1918 : d’après les témoignages, la ville est noire de monde : 40 000 personnes sont présentes place de la Réunion et cet accueil prend valeur de manifestation d’adhésion à la France. Dans la cité industrielle, le retour à la Mère Patrie sonne comme une revanche ou une forme d’excuse, au regard des conquêtes éphémères réalisées au mois d’août 1914. Pourtant, les réjouissances sont à peine terminées qu’apparaissent les premiers signes d’insatisfaction. Révélé par des maladresses politiques et administratives, alors que la vie politique et syndicale reprend ses droits, le « malaise alsacien » constitue l’envers du « retour joyeux » à la France.

 

 Jeudi 11 octobre 2018 à 18h30, salle de la Décapole, Hôtel de ville - Mulhouse

L'Alsace : quelle organisation territoriale ?

par Raymond Woessner, professeur honoraire de géographie à l’université de Paris-Sorbonne

Depuis les deux coups de tonnerre du référendum de 2013 et de la création du Grand Est en 2016, le territoire alsacien est toujours une réalité symbolique et culturelle, mais il n'est plus une entité administrative et politique, et les critiques pleuvent sur la nouvelle configuration régionale. La conférence se propose de prendre du recul par rapport à ce qui est advenu et ce qui pourrait se produire, de faire des comparaisons européennes, et, qui sait, de voir émerger des pistes qui pourraient faire consensus.

 

 Jeudi 24 janvier 2019 à 18h30, salle de la Décapole, Hôtel de ville - Mulhouse

Mulhouse aux lendemains de la Guerre de Trente Ans

par Bernard Jacqué, historien, président de la SHGM

En 1648, les traités de Westphalie mettent fin à la Guerre de Trente Ans. L’Alsace en sort épuisée : elle a perdu les 2/3 de sa population, son économie est ruinée, elle est désormais dépendante du Roi de France, une mainmise qui va s’accentuer. Etrangement, Mulhouse est intacte, elle a vu sa population augmenter de près d’un tiers, son économie est plus florissante que jamais, elle a réussi à maintenir son indépendance.

Comment s’explique une telle situation ? Grâce aux recherches du professeur Raymond Oberlé, il est possible de comprendre cette évolution paradoxale.

 

Jeudi 4 avril 2019 à 18h30, salle de la Décapole, Hôtel de ville - Mulhouse

Adolphe Braun, (mais) encore…

par Christian Kempf, photographe et historien de la photographie

Le parcours du photographe mulhousien Adolphe Braun est désormais bien connu par les grandes productions qui ont fait sa renommée (Fleurs, paysages d'Alsace ou de Suisse, reproductions d'œuvre d'art). Mais certaines séries plus circonstancielles ou événementielles, commerciales ou esthétiques (Paysages animés, animaux de ferme, costumes de Suisse, l'Alsace et la Lorraine, pisciculture de Huningue, panoplies de gibier, etc), réussites ou échecs, ont tout autant participé à sa gloire, de son vivant ou à titre posthume. Elles évoquent aussi, indirectement, l'ambigüité du positionnement de la photographie dans le champ "officiel" des arts à l'époque.

Joomla templates by a4joomla