Attention, nouveau lieu !!!

 

La Société d’Histoire et de Géographie de Mulhouse est heureuse de vous inviter à 18h30


au salon de thé Tilvist, 23 rue de la Moselle 

 

Café Histoire du jeudi 17 janvier 2019, salon de thé Tilvist, 23 rue de la Moselle  :

Les dernières élections au Brésil et le phénomène Bolsonaro en perspective : populisme ou néo-fascisme ?

par M. Airton POLLINI, Maître de Conférences d'histoire de l'Antiquité grecque à l’Université de Haute Alsace

L’élection de J. Bolsonaro au Brésil a suscité beaucoup d’incompréhension dans le monde entier. Ses nombreuses affirmations évoquent des thèmes et des idées de l’extrême droite, avec des propos misogynes, racistes, homophobes, mais aussi une apologie de la dictature militaire (1964-1985) responsable de la torture et de l’assassinat d’opposants politiques. On s’interroge ainsi sur une sorte de contradiction entre le futur président et l’image du Brésil et des Brésiliens, connus pour ses joueurs de football, sa musique, son carnaval et son mythe de démocratie raciale au Brésil. Comment les Brésiliens, connus par leur caractère pacifique, ont-ils pu voter en grande majorité pour quelqu’un dont le symbole de campagne était un pistolet ? Pour comprendre ce phénomène récent, il est essentiel de revenir sur les principales étapes d’une « déliquescence » du Brésil contemporain dès la réélection de l’ancienne présidente Dilma Roussef en 2014, destituée en 2016. On assiste alors à une escalade de tensions économiques, sociales et morales, résultant en une exaspération généralisée, terrain fertile pour les discours d’un prétendu « sauveur ».

Peut-on répondre à la question de savoir si J. Bolsonaro  est un néo-fasciste ou un populiste ?

 


 Café Histoire du mardi 5 février 2019 à 18h30, salon de thé Tilvist, 23 rue de la Moselle  :

Les Mots des Poilus. Un trésor de la langue française

par M. Pierre RÉZEAU, Directeur de recherche honoraire au CNRS, linguiste et lexicographe, auteur et éditeur de nombreux dictionnaires consacrés à la langue française

Les lettres et les carnets conservés de la Première Guerre mondiale constituent un patrimoine immense, d’une valeur inestimable à tous égards, y compris pour l’étude de la langue. Ils nous livrent les mots les Poilus dans les registres les plus divers : langue populaire, argot, mots des tranchées, mots des régions de France. On en prendra un aperçu à l’aide de nombreux exemples, choisis dans ces différents registres, qui dressent un tableau du français de cette époque et, pour une bonne part, de la nôtre.

 


 Café Histoire du vendredi 8 mars 2019 à 18h30, salon de thé Tilvist, 23 rue de la Moselle  :

D'une révolte à l'autre. Un héritage inattendu de mai 68: l'euro et la contrainte budgétaire

par M. Mathieu DUBOIS, maître de conférences de l'Université catholique de l'ouest

Mai 68, aux origines des projets de monnaie européenne et de la politique de stabilité ? Cette thèse audacieuse propose une relecture de la contestation sociale au regard du renforcement de la compétition économique au sein du Marché commun à partir des années 1968. Mai 68 aurait ainsi été la première étape d'une série de contestations de la contrainte économique extérieure et du nouvel ordre économique et monétaire en cours d'élaboration en Europe. Les conséquences économiques de l'évènement auraient dans le même temps conduit à accélérer cette construction à travers le choix fondateur d'amorcer le processus d'Union économique et monétaire.

Joomla templates by a4joomla